20/03/2015

Rhodiola rosea

 0263.png

 

 

La Rhodiola rosea est une plante vivace qui pousse sur les sols sablonneux, rocheux, froids et secs des pentes sibériennes. Son utilisation médicinale remonte au médecin grec Dioscorides (77 avant JC). La tradition lui attribue le pouvoir d’accroître l’endurance, la longévité, la vigueur sexuelle et les capacités cognitives.

Les premières études scientifiques russes et scandinaves validant ces applications ont commencé dans les années 1960. On considère depuis la Rhodiola rosea comme l’un des tout premiers adaptogènes (substances accroissant de manière générale et non spécifique la résistance de l’organisme aux divers stress qui l’affectent) au même titre que le ginseng, l’éleuthérocoque et l’ashwaganda.

¤ Asthénie et dépression : les chercheurs soviétiques ont étudié à plusieurs reprises les effets psychostimulants de la Rhodiola rosea. L’un de ces essais a permis d’observer une atténuation des symptômes dans 64% des cas

¤ Endurance : Rhodiola rosea permet d’accroître la résistance à l’effort et de réduire la durée du temps de récupération après un exercice intense

¤ Stress : d’après une étude arménienne récente (2000) portant sur 56 médecins soumis à de longues heures de travail nocturne, 170 mg quotidiens de Rhodiola pendant deux semaines améliorent significativement les performances cognitives (mémoire, calcul mental, concentration, perception visuelle et auditive) malgré le stress et la fatigue. Dans une étude russe portant sur des étudiants en période d’examens, 100 mg par jour pendant 20 jours ont amélioré significativement le bien être et la forme physique tout en réduisant la fatigue. Les étudiants ont obtenu de meilleures notes mais les performances cognitives auraient été davantage améliorées par une dose supérieure. Une étude en double aveugle (2003) conclut qu’en situation de stress et de fatigue, la Rhodiola accroît significativement la capacité de travail intellectuel des sujets traités. Il a été démontré que la Rhodiola rosea permet de réduire la concentration de différents métabolites induits par le stress dans l’organisme, notamment la CRF (Corticotropin Releasing Factor) qui accroît la fatigue mentale et trouble la fonction sexuelle.

¤ La Rhodiola fait revenir les règles chez 60% des femmes victimes d’aménorrhée et améliore significativement leur fertilité (étude russe sur 40 femmes)

¤ La Rhodiola améliore la fonction sexuelle chez 70% des hommes souffrant de dysfonction érectile ou d’éjaculation précoce (étude russe sur 35 cas). En Sibérie, la Rhodiola est conseillée à la fois à ceux qui souffrent de troubles sexuels et à ceux qui n’en souffrant pas désirent simplement améliorer leurs performances… Il est d’ailleurs de tradition d’y offrir un bouquet de Rhodiola rosea aux jeunes mariés juste avant leurs nuits de noces.

¤ La Rhodiola augmente les effets des médicaments anti-tumoraux et réduit leurs effets indésirables (études animales et étude humaine préliminaire) Attention : seuls des extraits standardisés de Rhodiola rosea ont été utilisés dans les études validant son efficacité. Un bon extrait, tel que celui que nous proposons, doit contenir 3% de rosavine et environ 1% de salidrosides. On évitera de prendre la Rhodiola le soir car celle-ci pourrait perturber le sommeil et on utilisera son bon sens pour adapter le dosage en cas d’utilisation conjointe d’autres stimulants.

 

sexualite,stress,endurance,depression,tonus,amenorrheePagnier.jpg

Écrit par Vitamines dans Adaptogènes | Tags : sexualite, stress, endurance, depression, tonus, amenorrhee |  Facebook

22/12/2013

Coenzyme Q10

 



        

0006.png

 

Proche parente de la vitamine K par sa structure chimique, la coenzyme Q10 (CoQ10) est aussi un antioxydant, c'est-à-dire qu'elle protège l'organisme des dommages causés par les radicaux libres (stress oxydatif). Cette coenzyme, qui agit comme une vitamine dans l'organisme, active la production d'énergie sur le plan cellulaire. Tous les processus physiologiques qui exigent une dépense énergétique ont besoin de CoQ10. Elle est d'ailleurs présente dans tout l'organisme, notamment dans le coeur, dans les muqueuses des gencives et de l'estomac, dans les tissus de tous les organes qui jouent un rôle dans le système immunitaire, dans le foie, les reins et la prostate. D'où son autre nom d'« ubiquinone » (qui a la même étymologie que le mot « ubiquité », qui veut dire « omniprésence »).

Comme l'organisme est capable de synthétiser la CoQ10 en fonction de ses besoins, on ne la considère pas comme un nutriment essentiel. On a cependant observé que, avec l'âge, l'organisme en produisait de moins en moins. De plus, on a également constaté que les personnes souffrant de certaines maladies (cancer, parodontopathie, hypertension artérielle, troubles cardiaques ou cardiovasculaires, maladies musculaires ou neuromusculaires, infections virales ou microbiennes, etc.) présentaient généralement de faibles taux de CoQ10.

La majorité des suppléments de CoQ10 offerts dans le commerce sont fabriqués au Japon suivant un procédé qui consiste à faire fermenter des betteraves et de la canne à sucre à l'aide de souches spécifiques de levures. Le milieu créé par ces levures est particulièrement riche en CoQ10. Au terme du processus, on chauffe le tout afin de désactiver les levures, on fait sécher le milieu de culture et on le réduit en poudre, laquelle sert à la confection d'extraits. Comme la CoQ10 est mieux absorbée en présence de gras, il est préférable de la prendre en même temps qu'un repas ou sous forme de gélule molle dans une base grasse.

La CoQ10 est considérée comme un supplément alimentaire et non comme un médicament, essentiellement parce qu'il s'agit d'une molécule naturelle, qui ne peut par conséquent faire l'objet d'un brevet pharmaceutique.  Source :Passeport Santé   

tonus,cholesterol,coeur,antioxydantPagnier.jpg

Écrit par Vitamines dans Antioxydants | Tags : tonus, cholesterol, coeur, antioxydant |  Facebook

10/05/2013

Spiruline Biologique

 NA40_spiruline_bio.jpg

 

Source importante de protéines, fer, caroténoïdes, vitamines, minéraux et antioxydants, sa haute valeur nutritive vous aidera à retrouver la forme.

Considérée comme un "super-aliment", la spiruline est une algue bleu-vert connue depuis des siècles. Après récolte, elle est séchée, se présentant sous forme d'une poudre verte très fine.

Lorsque les Européens débarquèrent au Mexique, ils découvrirent que les Aztèques se nourrissaient d' une «boue» bleue qu'ils puisaient dans le lac Texcoco. Cette "boue", nommée tecuitlatl, est en fait une algue bleu-vert, la spiruline, qui doit son nom à sa forme spiralée. 

La spiruline est un aliment peu calorique mais à très haute valeur nutritive. Ainsi, sa couleur est due à sa teneur en phycocyanine, le seul pigment bleu naturel pouvant servir de colorant alimentaire et auquel on attribue une activité antioxydante importante, et en chlorophylle.

La spiruline apporte des caroténoïdes (dont le bêta-carotène), qui sont des antioxydants puissants. Elle est aussi riche en fer et bien d'autres minéraux. Elle apporte aussi de la vitamine B12, à un taux très élevé (3 fois celui du foie!). Peu calorique, la spiruline est considérée comme un « super-aliment ».

Sa richesse en fer en fait un aliment particulièrement intéressant pour toutes les personnes souffrant d'anémie, comme par exemple les personnes qui ont adopté un régime alimentaire végétarien.

Plusieurs études ont montré que la spiruline stimulait le système immunitaire et participait au rétablissement de patients atteints de cancer. D'autres effets lui sont attribués : elle contribuerait à réguler le taux de lipides sanguins, et, ainsi, favoriserait la perte de poids. Elle permet en outre de détoxifier l'organisme, de lutter contre la fatigue et de mieux résister au stress. Après une maladie, elle accélère la convalescence permettant une récupération plus rapide. 

Elle complète parfaitement l'alimentation des végétariens.

 

stress,vegetarisme,anemie,antioxydant,tonusPagnier.jpg

Écrit par Vitamines dans Phytothérapie | Tags : stress, vegetarisme, anemie, antioxydant, tonus |  Facebook