24/02/2014

Griffonia Simplicifolia

PP05_griffonia.jpg 

 

 

Le Griffonia Simplicifolia est une plante africaine dont les graines sont naturellement riches en L-5-HTP (Hydroxytriptophane), précurseur direct de la sérotonine. Le Griffonia Simplicifolia est ainsi une réponse naturelle extremement efficace pour aider à retrouver calme, sérénité et qualité du sommeil.

La sérotonine l'un des principaux neurotransmetteurs du cerveau. Elle intervient notamment pour le sommeil, en tant que précurseur de la mélatonine, et pour la gestion du stress. Avec l'âge, la production de sérotonine décline. En outre, le stress que l'on subit au quotidien peut également en réduire le taux, entraînant de ce fait humeur dépressive, fatigue, anxiété et insomnie.

Le L-5-HTP que l'on trouve dans le Griffonia Simplicifolia est le même acide aminé que notre organisme produit naturellement. Indispensable au réapprovisionnement régulier de sérotonine, il permet de réduire les états anxieux et dépressifs sans aucune violence faite au fonctionnement naturel du cerveau, contrairement aux anti-dépresseurs de synthèse. Ces derniers, en effet, bloquent le " recaptage" naturel de la sérotonine par les synapses cérébraux, entraînant plusieurs effets secondaires fâcheux tels que tension artérielle, palpitations, constipations, nausées, céphalées, sans parler d'un effet de dépendance. Sans en avoir les effets secondaires, le Griffonia se montre aussi performant que les anxiolytiques et les antidépresseurs de synthèse.

Plusieurs études montrent, en outre, que le griffonia peut contribuer à diminuer la fréquence et l'intensité des maux de tête.

Le griffonia a également une action très positive dans le traitement de la fibromyalgie. Le lien entre de faibles taux de sérotonine et la fibromyalgie ainsi que l'effet positif du L-5-HTP pour le soulagement des symptômes de cette maladie sont maintenant démontrés.

Le griffoniaagit également comme un coupe-faim et peut faciliter la poursuite d'un régime amaigrissant, car la sérotonine est impliquée dans l'inhibition de l'appétit pour les aliments glucidiques, riches en calories.

 

neurotransmetteurs,cerveau,stress,depression,sommeil,serotonine,minceurPagnier.jpg

 

neurotransmetteurs,cerveau,stress,depression,sommeil,serotonine,minceur

24/02/2013

5-HTP

0116.png

 

 

 

Le 5-HTP est un acide aminé que notre organisme produit à partir du tryptophane, un autre acide aminé présent dans les aliments protéinés (viande, volaille, poisson, produits laitiers, légumineuses et noix). Une fois absorbé, le 5-HTP se transforme en sérotonine, un neurotransmetteur qui remplit un rôle essentiel dans la régulation de l'humeur, de l'appétit et du sommeil.

Puisqu'il agit sur la production de sérotonine, plusieurs considèrent le 5-HTP comme une solution de rechange aux antidépresseurs comme le Prozac® et le Paxil® (inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine ou ISRS). Par conséquent, on lui attribue les mêmes usages thérapeutiques pour traiter la dépression, la migraine et les maux de tête, la fibromyalgie, l'anxiété, l'obésité ainsi que divers problèmes neurologiques.

C'est du Griffonia simplicifolia, arbre d'origine africaine qu'on trouve surtout au Ghana et en Côte d'Ivoire, qu'on extrait généralement le 5-HTP, plus précisément de sa graine et qui en renferme de 3 % à 7 % (les capsules de Griffonia simplicifolia ont une odeur très désagréable). Il est également possible de le synthétiser en laboratoire, mais il semble que ce procédé soit encore trop coûteux. 

Source : Passeport Santé

 

 

cerveau,stress,depression,sommeil,serotoninePagnier.jpg

Écrit par Vitamines dans Neuronutrition | Tags : cerveau, stress, depression, sommeil, serotonine |  Facebook

11/12/2011

L-tryptophane

0441.png 

 

 

 

Le L-tryptophane, l’un des acides aminés essentiels de l’alimentation humaine, revient, à nouveau autorisé sous forme de supplément nutritionnel, après près de 15 ans d’absence en Europe. En 1990, après qu’un unique lot contaminé de tryptophane provenant d’un seul fabriquant japonais ait provoqué l’apparition de cas d’une maladie mortelle, son utilisation dans les suppléments nutritionnels a été interdite. Dans le même temps, son utilisation dans des médicaments, des laits pour bébés et des produits pour l’alimentation parentérale n’a pratiquement pas été interrompue. Précisons qu’au moment même de cette interdiction se produisait le lancement du Prozac.

Précurseur de la sérotonine, de la mélatonine et de la niacine, le tryptophane a une importance vitale. Découvert en 1901, il est utilisé depuis plusieurs dizaines d’années pour soulager la dépression, favoriser l’endormissement ou aider à perdre du poids. De nombreuses études ont montré l’intérêt et l’efficacité du tryptophane et notamment :

* pour augmenter les concentrations de sérotonine. Celle-ci joue un rôle fondamental dans de multiples fonctions de l’organisme et, en particulier, dans la dépression, l’anxiété, l’humeur et le contrôle de l’appétit. Par ailleurs, la sérotonine étant incapable de traverser la barrière hémato-encéphalique, lorsque ses niveaux sont insuffisants, seule une supplémentation en tryptophane ou en 5-HTP, ses deux précurseurs, permet de les élever efficacement ;

* lorsqu’elles se sentent stressées, déprimées ou anxieuses, de nombreuses personnes consomment des quantités importantes d’hydrates de carbone. Cette mauvaise habitude a pour conséquences une augmentation de la sérotonine cérébrale et une sensation temporaire de bien-être et de sécurité mais, aussi, un accroissement des graisses stockées. Une supplémentation en tryptophane améliore l’état psychologique sans entraîner un accroissement du stockage des graisses ;

* les premières études utilisant le tryptophane pour influencer l’humeur datent des années cinquante. Sur des sujets souffrant de dépression légère à modéré, une supplémentation en tryptophane s’est révélée efficace et sans effet secondaire ;

* le tryptophane est également un traitement efficace, associé ou non à une photothérapie de la dépression saisonnière ;

* le tryptophane, en cas d’insomnie légère, favorise l’endormissement et la qualité du sommeil. Le L-tryptophane et le 5- HTP sont métabolisés en sérotonine en suivant la même voie métabolique. Malgré cela, certaines personnes réagissent mieux à une supplémentation en L-tryptophane qu’en 5-HTP. Plusieurs éléments peuvent l’expliquer :

* avec une supplémentation en L-tryptophane, l’organisme conserve la maîtrise de la quantité de sérotonine produite grâce à l’enzyme L-tryptophane hydroxylase ;

* avec le 5-HTP, la production de sérotonine n’étant pas régulée, une partie peut aller dans l’intestin et entraîner des nausées. Par ailleurs, la sérotonine ne traversant pas la barrière hémato-encéphalique, la part de sérotonine produite en dehors du cerveau sera incapable d’y pénétrer ;

* chez certains sujets, certaines maladies et, entre autres, une dépression sévère, peuvent bloquer le passage du 5-HTP à travers la barrière hémato-encéphalique, ce qui ne se produit pas avec le L-tryptophane ;

* enfin, le L-tryptophane est un acide aminé essentiel indispensable au bon fonctionnement de l’organisme et, notamment, à la production de niacine.

 

depression,cerveau,stress,serotonine,neurotransmetteurs,sommeilPagnier.jpg