28/04/2015

Biocurcumax™

 

Le meilleur de la phytothérapie!
Maca, Tribulus, Garcinia, Griffonia, Spiruline etc.

CA30_biocurcumax_curcumine.jpg 

Le curcuma (curcuma longa) est une épice utilisée pour la préparation du curry.

Utilisé depuis des millénaires par toutes les médecines, on a récemment isolé dans les rhizomes du curcuma, des actifs appelés curcuminoïdes aux propriétés antioxydantes très puissantes et anticancéreux comme l´attestent de nombreuses parutions scientifiques.

Les recherches sur les propriétés anti-cancéreuses du curcuma viendrait du fait que la curcumine inhibe la production de cytokines (molécules qui déclenchent les processus inflammatoires au niveau cellulaire) ces recherches démontrent qu´une réaction inflammatoire est souvent à l´origine de la formation et de la croissance d´une tumeur cancéreuse.

Dans la lutte et la prévention du cancer par la méthode nutritionnelle, le curcuma est indiqué principalement pour les cancers suivants :

Cancer du côlon très liés aux processus inflammatoires, le curcuma inhibe la cyclo-oxygénase 2 et la 5-lipo-oxygénase, deux enzymes qui interviennent dans les processus inflammatoires.

Cancer de la peau (mélanome malin), en bloquant un signal du facteur de croissance épidermique. 

Cancer de l´estomac causé par la présence de la bactérie helicobacter pylori, responsable d´ulcères gastriques en bloquant le NF-kappa B induit par l´augmentation des cytokines.

L´ensemble des études cliniques faites sur la curcumine extraite du curcuma longa, démontre qu´elle peut inhiber le cancer à toutes les étapes de son développement : initiation, promotion et progression.

Du fait de ces propriétés anti-inflammatoires, la curcumine extrait du curcuma est recommandé pour les personnes qui souffrent des rhumatismes.

Cette enzyme s´est montrée aussi très concluante dans les cancers suivants : cancer du poumon, cancer du sein, cancer de la prostate.

La curcumine pourrait aussi être efficace dans la prévention et le traitement de la maladie d´Alzheimer. Des études ont en effet montré qu´elle pouvait se lier à la protéine bêta-amyloïde, empêchant ainsi la formation des plaques séniles (1).

 

cancer,antioxydant,rhumatismes,anti-inflammatoire,dégénérescencePanier.jpg

24/02/2013

Acide hyaluronique

HA05_acide_hyaluronique_issu_de_biotechnologie.jpg
 

 

L'acide hyaluronique est un composant omni-présent dans l’organisme, donc essentiel à la bonne santé de nombreux tissus de l’organisme tels que les tissus conjonctifs (cartilage ... valves cardiaques) ou épithéliaux (peau) ainsi que dans les fluides de l'oreille interne, l’humeur vitrée des yeux ou bien encore le liquide indispensable aux articulations (synovie).

Si les habitants du village de Yuzurihara au Japon (aussi connu sous le nom de “village de longue vie”) ont la plus longue espérance de vie connue à ce jour, c’est parce que leur organisme sait garder un taux constant d’acide hyaluronique au fil du temps (probablement du fait d’une alimentation très particulière). Or, habituellement, ce taux diminue dans l’organisme avec l’âge entraînant le vieillissement de la peau, des rhumatismes et autres problèmes articulaires, ainsi que des problèmes oculaires, comme la dégénérescence de la rétine.

Depuis quelques années, de nombreuses études montrent l’intérêt des compléments alimentaires à base d’acide hyaluronique pour améliorer la santé de la peau. Cet effet leur a été expressément reconnu par l’instance américaine qui délivre les autorisations de mise sur le marché des compléments alimentaires (la FDA , équivalent de l’AFFSSA en France).

L’acide hyaluronique pourrait aussi avoir d’autres indications, plus exactement les mêmes que celles qu’on lui connaît en injection depuis longtemps : douleurs rhumatismales, arthrose du genou, voire polyarthrite rhumatoïde. De plus, comme le montrent de nouvelles recherches , il pourrait être utilisé en prévention du décollement de la rétine ou de la dégénération maculaire liée à l’âge. Ou tout simplement pour améliorer les problèmes de sécheresse oculaire.

Cet extrait de collagène peut aussi donner au produit une indication rhumatismale supplémentaire. Car le collagène joue un peu le rôle d’ une armature pour les tissus conjonctifs, leur permettant de bien résister aux tractions. Le sulfate de chondroïtine, un composant naturellement présent dans les cartilages, qui aide à bien les hydrater, inhibe l’enzyme responsable de leur dégradation (élastase) et limite les dommages dus aux radicaux libres. Il favorise en outre la synthèse de cartilage et fournit, avec le collagène et le sulfate de chondroïtine, les éléments essentiels à la reconstruction des articulations, ce qui est d’autant plus intéressant pour toutes les maladies du tissu conjonctif (ostéoarthrite, maladie dégénérative des articulations, maladies vasculaires).

 

peau,arthrose,rhumatismes,yeux,articulationsPagnier.jpg

Écrit par Vitamines | Tags : peau, arthrose, rhumatismes, yeux, articulations |  Facebook

16/01/2013

Curcumine biodisponible

CA30_biocurcumax_curcumine.jpg

 

 

Le curcuma (curcuma longa) est une épice utilisée pour la préparation du curry. Utilisé depuis des millénaires par toutes les médecines, on a récemment isolé dans les rhizomes du curcuma, des actifs appelés curcuminoïdes aux propriétés antioxydantes très puissantes et anticancéreux comme l´attestent de nombreuses parutions scientifiques.

Les recherches sur les propriétés anti-cancéreuses du curcuma viendrait du fait que la curcumine inhibe la production de cytokines (molécules qui déclenchent les processus inflammatoires au niveau cellulaire) ces recherches démontrent qu´une réaction inflammatoire est souvent à l´origine de la formation et de la croissance d´une tumeur cancéreuse. Dans la lutte et la prévention du cancer par la méthode nutritionnelle, le curcuma est indiqué principalement pour les cancers suivants : Cancer du côlon très liés aux processus inflammatoires, le curcuma inhibe la cyclo-oxygénase 2 et la 5-lipo-oxygénase, deux enzymes qui interviennent dans les processus inflammatoires.

Cancer de la peau (mélanome malin), en bloquant un signal du facteur de croissance épidermique. Cancer de l´estomac causé par la présence de la bactérie helicobacter pylori, responsable d´ulcères gastriques en bloquant le NF-kappa B induit par l´augmentation des cytokines. L´ensemble des études cliniques faites sur la curcumine extraite du curcuma longa, démontre qu´elle peut inhiber le cancer à toutes les étapes de son développement : initiation, promotion et progression.

Du fait de ces propriétés anti-inflammatoires, la curcumine extrait du curcuma est recommandé pour les personnes qui souffrent des rhumatismes. Cette enzyme s´est montrée aussi très concluante dans les cancers suivants : cancer du poumon, cancer du sein, cancer de la prostate.

La curcumine pourrait aussi être efficace dans la prévention et le traitement de la maladie d´Alzheimer. Des études ont en effet montré qu´elle pouvait se lier à la protéine bêta-amyloïde, empêchant ainsi la formation des plaques séniles. Des recherches ont mis en évidence que l´ajout de pipérine extraite du poivre noir (piper nigrum) permet une bien meilleure assimilation par l´organisme de la curcumine. L´association d´enzymes végétales, est également conseillée pour parfaire son assimilation.

 

cerveau,antioxydant,anticancereux,cancer,anti-inflammatoire,rhumatismesPagnier.jpg