31/10/2015

Vitamine D 3

 0492.png
 

 

La vitamine D3, ou cholécalciférol, est l’une des deux principales variantes de la vitamine D, une vitamine liposoluble. Dans les suppléments nutritionnels, elle existe sous les formes D2 (ergocalciférol) et D3. Dans le foie, toutes deux sont converties en 25-hydroxy-vitamine D, ou 25(OH)D.

L’implication de la vitamine D dans la santé des os est connue depuis longtemps. Un de ses principaux rôles biologique est de maintenir des niveaux sanguins appropriés de calcium et de phosphore. En favorisant l’absorption du calcium, elle aide à former et à entretenir des os solides. Depuis une dizaine d’années, les recherches montrent que la vitamine D pourrait avoir de nombreux autres effets bénéfiques à condition d’être administrée à doses appropriées.

Des travaux scientifiques suggèrent que l’utilisation de la vitamine D pourrait diminuer le risque de 17 types différents de cancers, incluant ceux du côlon, des seins, de la prostate, des ovaires, de l’œsophage, des reins ou de la vessie. Elle pourrait même améliorer les résultats de traitements de patients avec un cancer déjà diagnostiqué. Le Dr Cedric F. Garland, spécialiste de la prévention du cancer au Moores Cancer Center de l’université de Californie à San Diego, estime que 250 000 cas de cancer du côlon et 350 000 cas de cancer du sein pourraient être prévenus chaque année dans le monde en augmentant la consommation de vitamine D3.

Des études indiquent que l’effet protecteur de la vitamine D commence lorsque l’on atteint des niveaux sériques de 25(OH)D allant de 24 à 32 ng/ml. Une réduction importante du risque de ces cancers pourrait être obtenue, selon ces études, avec la prise quotidienne de 2 000 UI de vitamine D3. Une étude suggère que la vitamine D pourrait aider à prévenir ou à ralentir la récurrence ou la progression du cancer de la prostate chez des patients ayant été traités pour cette maladie. La vitamine D pourrait améliorer le taux de survie de patients atteints d’un cancer des poumons. La vitamine D3 exerce un effet immunomodulateur.

Un article scientifique émet l’hypothèse que des infections saisonnières, comme la grippe, pourraient être dues à une diminution des concentrations de vitamine D pendant la période hivernale et non à une augmentation de l’activité virale.

De faibles niveaux de 25(OH)D sont associés à une prévalence plus élevée d’hypertension, de diabète, d’obésité et de niveaux sériques élevés de triglycérides.

Chez des patients souffrant d’une insuffisance cardiaque congestive, la prise quotidienne de 2 000 UI de vitamine D associés à 500 mg de calcium a diminué le niveau de cytokines pro-inflammatoires en partie responsables de leur état.

Chez des personnes âgées, une supplémentation en vitamine D a diminué la prédisposition au diabète en ralentissant la perte de sensibilité à l’insuline. Chez les personnes âgées, une supplémentation en vitamine D3 a réduit de façon importante le risque de chute.

La vitamine D3 est généralement bien tolérée chez les adultes, à des doses quotidiennes allant jusqu’à 2 000 UI. Plusieurs recherches indiquent qu’elle pourrait même être utilisée sans risque jusqu’à 10 000 UI quotidiennes, alors que les autorités sanitaires ont fixé la dose de sécurité à 1 000 UI/j. Les scientifiques sont cependant convaincus que les besoins d’un adulte en bonne santé sont proches de 1 000 UI par jour.

 

os,cancer,grippe,diabetePagnier.jpg

Écrit par Vitamines dans Vitamines | Tags : os, cancer, grippe, diabete |  Facebook

17/03/2013

Gelée Royale

 FF20_gelee_royale_fraiche_bio.jpg

Une incomparable source de vitalité.

La gelée royale, particulièrement riche en vitamines PP, B et E, en acides aminés fondamentaux, ainsi qu'en peptides, facteurs de croissance et gammaglobulines.

Elle est très efficace dans la prévention et le traitement de la grippe et permet de rétablir l'équilibre du système sympathique.

Chez les jeunes personnes, la gelée royale accroît la résistance à la fatigue et l'endurance et stimule la croissance.

La gelée royale, s'adresse en particulier aux personnes fatiguées et stressées dont elle améliore la vitalité .

 

endurance,vitalite,grippe,tonusPagnier.jpg

Écrit par Vitamines dans Adaptogènes | Tags : endurance, vitalite, grippe, tonus |  Facebook

28/11/2010

Echinacea

Le meilleur de la phytothérapie!
Maca, Tribulus, Garcinia, Griffonia, Spiruline etc.

 

 FF15_echinacea_purpurea_angustifolia.jpg

 

 

Pour renforcer les défenses naturelles de l'organisme contre l'état grippal et les allergies saisonnières.

 L'échinacea est traditionnellement utilisée pour ses qualités immunostimulantes. Cette plante s'emploie à titre préventif ou curatif à l'approche des épidémies de toux, rhumes, grippes ou bronchites.

C'est une plante adaptogène qui permet d'améliorer la résistance de l'organisme en stimulant le système immunitaire. L'échinacée est une plante du centre de l'Amérique du Nord, dont les fleurs ressemblent à des marguerites un peu ébouriffées (d'où son nom, echinos en grec signifiant hérisson). Ses racines étaient utilisées par les Amérindiens (Sioux, Comanches) en application externe pour soigner les blessures, les piqûres d'insectes et les morsures de serpent. Ils la mastiquaient aussi pour lutter contre les maux de dents et de gorge.

Il en existe plusieurs espèces, dont la composition en divers principes actifs varie quelque peu Aujourd'hui, de nombreuses études ont confirmé son efficacité : elle permet de soigner, mais aussi de prévenir, les refroidissements ainsi que les infections bactériennes ou virales.

Elle s'avère donc particulièrement précieuse en cas de toux, rhumes, grippes ou bronchites Une étude comparative a été menée auprès de 559 sujets sains : les 246 personnes qui avaient attrapé froid durant les 6 mois que durait l'étude ont été soignées une semaine durant, la moitié avec des extraits d'herbes et de racines d'échinacée, l'autre moitié avec un placebo.

L'étude a montré que les personnes traitées à l'échinacée se remettaient plus vite que celles qui étaient soignés avec un placebo! Une étude canadienne a également démontré que la gravité des symptomes était de 25% moindre lorsque les patients étaient traités à l'échinacée.

En conclusion, l'association de l'Echinacea Purpurea et de l'Echinacea Angustifolia aurait un effet bénéfique et fortifiant contre les agressions de l'hiver (grippes, refroidissement, rhumes,...) en diminuant la fréquence et l'intensité des symptômes.

 

immunostimulante,adaptogene,grippe,rhume,allergie,systeme immunitairePagnier.jpg