14/02/2014

Astragalus Extract

 

 

0645.png

Une place essentielle dans la médecine traditionnelle chinoise. 

L’astragale (Astragalus membranaceus) – Huang Qi – est une plante du Nord-Est de la Chine qui pousse en lisière des forêts. Les racines sont récoltées seulement lorsqu’elles atteignent quatre ou cinq ans. Elles sont ensuite séchées et coupées en lamelles ou en tranches avec lesquelles il est possible de faire des tisanes. 

L’astragale occupe une place de premier choix en tant que tonique supérieur et est prescrit depuis des centaines d’années pour traiter un large éventail de maladies, prévenir l’affaiblissement des malades et les protéger contre les infections. 

C’est un médecin russe, le Dr Alexander van Bunge qui, en 1868, a décrit et étudié le premier cette légumineuse, mais ce n’est qu’à partir des années 1970 que de vastes études scientifiques ont confirmé ses multiples propriétés. 

¤ Fortifiant et stimulant du système immunitaire 

¤ L’astragale augmente le nombre de cellules souches dans la moelle osseuse et le tissu lymphatique et favorise leur développement en cellules immunitaires actives. Elle réactive les cellules immunitaires au repos, produit des immunoglobulines, stimule les macrophages et favorise la régénération des lymphocytes T et l’activation des cellules naturelles tueuses (Natural Killer). 

¤ D’autre part, elle induit la production endogène d’interféron et potentialise ses actions dans les infections virales. 

¤ Enfin, cette plante est traditionnellement utilisée en Chine comme « soutien » des traitements de chimiothérapie, puisqu’elle renforce la résistance aux effets immunosuppresseurs des médicaments de chimiothérapie en incitant les macrophages à produire des interleukines-6 et des facteurs de nécrose tumorale. Elle est donc parfaitement indiquée pour limiter la toxicité des chimiothérapies et permet aux personnes atteintes de cancer de renforcer leurs défenses, de récupérer rapidement et offre une possibilité de vivre plus longtemps. 

¤ Une augmentation de l’espérance de vie 

Ses vertus ne s’arrêtent pas là pour autant, car l’astragale pourrait permettre d’allonger la durée de vie, et cela ne peut être compris qu’à l’examen de ses composants… Elle renferme en effet des flavonoïdes, des polysaccharides et des glycosides triterpéniques, dont l’astragaloside iv et le cycloastragénol qui possèdent la capacité de stimuler la télomérase dans les kératinocytes, les fibroblastes et les cellules immunitaires en culture et de rallonger les télomères les plus courts. L’astragaloside iv et le cycloastragénol sont des substances anti-âge de pointe. Le coût extrêmement élevé de leur extraction peut malheureusement dissuader d’une plus large utilisation. 

Ainsi, l’extrait hydroglycériné de la plante entière est particulièrement intéressant puisque non seulement il renferme à dose réduite ces précieuses substances, mais offre également l’action synergique des autres composants de la plante. 

Plus abordable que l’astragaloside iv ou le cycloastragénol, Astragalus Extract permet donc d’offrir à chacun l’espoir des larges bénéfices pour la santé reliés à son utilisation traditionnelle millénaire. 

Des effets cardioprotecteurs et neuroprotecteurs 

In vitro, l’astragale possède la capacité d’inhiber de 40 % la peroxydation lipidique dans le myocarde et représente donc un puissant antioxydant capable de protéger le cœur du stress oxydatif. Des études ont mis en lumière ses effets bénéfiques sur des personnes souffrant d’insuffisance cardiaque congestive ou d’angine de poitrine. 

De plus, la médecine traditionnelle chinoise utilise l’extrait de racine d’astragale pour soulager les maladies neurodégénératives. 

Des effets adaptogènes 

¤ Cette plante est également fréquemment utilisée par la médecine chinoise pour aider l’organisme à se protéger de toute une variété de stress, qu’ils soient physiques, mentaux ou émotionnels. 

¤ De plus, selon certaines études, l’astragale aurait également la capacité de diminuer l’inflammation et de protéger le foie. 

¤ Selon un rapport anecdotique, unique mais bien documenté, l’utilisation topique d’un extrait hydroglycériné d’astragale, combiné ou non à la prise orale d’astragaloside IV, a permis, après plusieurs mois, de rendre leur couleur d’origine à des cheveux grisonnants. 

¤ Il est à noter qu’aucun effet secondaire n’a été rapporté avec l’utilisation de cette plante, ni au cours des différentes études ni en plusieurs centaines d’années d’utilisation sur l’homme.

système immunitaire,adaptogène,neuroprotecteur,cardioprotecteurpanier.jpg

système immunitaire,adaptogène,neuroprotecteur,cardioprotecteur