07/10/2012

PQQ & Q10

 

0606.png

 

 

Nous avons déjà eu l’occasion d’évoquer en détail les propriétés exceptionnelles de la pyrroloquinoline quinone (PQQ): C’est un antioxydant surpuissant, jusqu’à cinq mille fois plus efficace que la vitamine C. C’est le seul nutriment capable de générer de nouvelles mitochondries, jusqu’à + 20 %, dans des cellules existantes, y compris des cellules sénescentes. Elle assure seule la protection de l’ADN mitochondrial, de loin le plus vulnérable et le plus exposé au stress oxydatif. 

 

¤ Il a également été démontré que l’utilisation de la PQQ développait une synergie particulière avec celle des deux nutriments les mieux validés pour optimiser le fonctionnement des mitochondries existantes : l’acide R-lipoïque et l’acétyl L-carnitine. Il apparaît maintenant que l’usage concomitant de coenzyme Q10 permet d’améliorer significativement les bénéfices dérivés de la prise de PQQ. Ce qui n’est pas étonnant, étant donné le rôle majeur de la CoQ10 comme carburant mitochondrial, pour favoriser la respiration cellulaire et accroître la production d’adénosine triphosphate (ATP). 

 

¤ Des études récentes montrent en particulier de meilleures performances cardio-vasculaires et cognitives lorsque les deux nutriments – PQQ et CoQ10 – sont associés que lorsqu’ils sont pris séparément. Ce n’est pas une surprise puisque le cœur et le cerveau sont de loin les deux organes qui consomment le plus d’énergie. 

 

¤ Une étude japonaise réalisée en 2007 a montré que la PQQ, prise à des doses de 20 mg par jour, améliorait la mémoire, l’attention et les fonctions cognitives ; les performances du groupe supplémenté en PQQ étaient deux fois supérieures à celles du groupe placebo. La prise conjuguée de 300 mg de CoQ10 a encore amplifié les performances sur les tests mémoriels. Conclusion : les aptitudes mentales ainsi que la qualité de vie peuvent être améliorées chez les sujets âgés, et le traitement constitue une aide à la prévention du ralentissement des fonctions cognitives chez les personnes d’âge avancé. 

 

¤ Une autre étude a par ailleurs montré que la PQQ était plus active lorsqu’elle était combinée à des antioxydants et que, en association avec la CoQ10, les paramètres neurodégénératifs se trouvaient améliorés et la neurotropine facteur de croissance nerveuse, stimulée. Il en va de même lorsque l’association PQQ-CoQ10 permet de ralentir la dégénérescence cérébrale, de réduire la formation de la plaque amyloïde (l’une des causes probables de la maladie d’Alzheimer et de la démence), et peut-être aussi l’atrophie cérébrale (la diminution de volume du cerveau avec l’âge). 

 

La PQQ et la CoQ10, prises simultanément, améliorent le statut antioxydant et la santé mitochondriale par des mécanismes complémentaires. Elles apportent aussi un soutien multiforme aux fonctions cardio-vasculaires et cérébrales. Elles améliorent le statut mental et la qualité de vie des patients âgés et peuvent être utilisées pour ralentir ou prévenir le déclin cognitif des personnes d’âge moyen.

 

Panier.jpg

 antioxydant,cerveau,coeur,cardio-vasculaire,alzheimer,fonctions cognitives

04/03/2012

Vitamine B12

 0459.png 

 

 

La forme de vitamine B12 la plus active, utilisée préférentiellement pour régénérer les neurones.

La méthylcobalamine est la forme de vitamine B12 utilisée préférentiellement pour régénérer les neurones et la gaine de myéline qui protège les nerfs. Elle est bénéfique dans la prévention ou le traitement de troubles neurologiques, incluant la maladie de Parkinson, des neuro-pathies périphériques et la maladie d’Alzheimer.

¤ La recherche a notamment montré que la méthylcobalamine :

* protège le cerveau des effets délétères du glutamate, de l’oxyde nitrique et de faibles niveaux d’oxygène et de sucre sanguin. La toxicité du glutamate et de l’oxyde nitrique est une caractéristique retrouvée dans les maladies d’Alzheimer et de Parkinson ;

* chez les patients souffrant de maladie de Parkinson, protège leurs neurones de la toxicité du glutamate déclenchée par les fortes doses de L-dopa de leur traitement ;

* favorise la régénération des nerfs et ralentit la progression des maladies neurodégénératives ; * soulage les symptômes de paralysie faciale ;

* renforce l’activité des cellules naturelles tueuses et des lymphocytes T, importantes dans la lutte contre les cancers et les virus.

¤ Au Japon, la méthylcobalamine est le supplément nutritionnel approuvé dans le traitement de l’anémie. ¤ Près de 350 études ont été publiées sur la méthylcobalamine et montrent son intérêt pour le traitement de maladies neurodégénératives. Grâce à son mécanisme d’action, elle pourrait ainsi ralentir la progression de maladies comme la sclérose amyotrophique latérale, pour laquelle il n’existe aucun traitement.

Ce traitement naturel et peu coûteux devrait faire partie, au moins en complément, de la prise en charge de la plupart des maladies neurologiques.

 

neurotransmetteurs,anemie,cancer,parkinson,alzheimer,cerveau,nerfsPagnier.jpg 

Écrit par Vitamines | Tags : neurotransmetteurs, anemie, cancer, parkinson, alzheimer, cerveau, nerfs |  Facebook