10/02/2013

Capsimax


DD18_capsimax.jpg

 

Le red hot chili pepper, un piment rouge que l'on trouve notamment en Amérique du Sud contient du capsicum  (précisément le composé    responsable  de sa saveur pimentée!) dont de nombreuses études ont démontré l'intérêt sur la perte de poids.


Néanmoins, pour être efficace, il faut en consommer près de 10g par jour de red hot chili pepper par jour et pendant des semaines, ce qui est inenvisageable : l'extrait de capsicum est trop acide pour être supporté par l'estomac !

Par ailleurs, au petit déjeuner, difficile d'imaginer pouvoir ingurgiter du ...piment pur!  À moins bien sûr d'encapsuler cet extrait dans une matrice sufficamment inerte pour pouvoir être acceptée par les intestins puis par l'estomac ... Et il y a de ce composé tout à y gagner :  des études scientifiques ont démontré que l'extrait de capsicum, à raison de 30mg/jour, améliore la thermogénèse, augmente la dépense énergétique et favorise la perte de poids tant chez les hommes (1) que chez les femmes (2). Il stimule la "digestion" des hydrates de carbone (sucres) chez les coureurs au repos et pendant l'exercice  (3) , augmente l'oxydation des graisses (4) et la combustion des lipides nécessaire à la perte de poids (5) et réduit la prise calorique (6). Il a également un effet antioxydant sur les globules rouges et sur les cellules du foie (7), réduit le stress oxydatif (études menées chez les animaux) (8) . Enfin, il participe à la croissance des cheveux : un essai chez des personnes atteintes  d'alopécie a montré l'efficacité de 6mg de capsicaïne par jour, en association avec  avec 75mg d'isoflavone (9)...

Une capsule de Capsimax correspond à plus de 200mg d'extrait de capsicum hautement concentré.
Il a été cliniquement prouvé par une étude menée auprès de 25 sujets à l'université de l'Oklahoma (Etats-Unis) que la prise de Capsimax avant l'exercice permettait d'augmenter le métabolisme avant, pendant et après l'effort. En aidant à brûler pas moins de 278 calories supplémentaires!
Un "coup de pouce" qui correspond à :

  • 1h20 de marche à pas modéré,
  • 25 mn de jogging,
  • 1 hamburger,
  • 1 part de pizza au fromage
  • 2 cookies au chocolat

(À l'inverse, la consommation quotidienne d'un extra de 278 calories par jour peut entraîner un gain de poids de plus de 25 livres (12,5kg) par an...). Autrement dit, la prise de Capsimax permet de brûler 12 fois plus de calories au repos.

 

minceur,graisse,controle du poidsPagnier.jpg

Écrit par Vitamines dans Phytonutriments | Tags : minceur, graisse, controle du poids |  Facebook

16/01/2013

Resvératrol & OPC

FF11_resveratrol_opc_de_raisin.jpg

 

 

 

Le resvératrol est une molécule présente notamment dans la peau du raisin rouge et dans les racines d´une plante appelée Renouée du Japon (Polygonum cuspidatum).

 

 

 

 

Les OPC (de l´anglais «Oligomeric Proanthocynadins Complexes») sont des bioflavonoïdes, c´est-à-dire des substances anti-oxydantes produites par les végétaux. On les trouve notamment dans les pépins de raisin.

Ces deux actifs répondent à de nombreux dysfonctionnements, dont les problèmes cardio-vasculaires, les insuffisances veineuses (varices) et le cancer. Au plan veineux, l´action du resvératrol est connue grâce au «French paradox» : une alimentation riche en graisses suscitant toutefois moins d´accidents cardio-vasculaires qu´il n´y en a dans les pays anglo-saxons.

Le resvératrol inhibe en effet l´oxydation du LDL cholestérol ainsi que l´agrégation plaquettaire. Parallèlement, il réduit les taux de cholestérol et le niveau de triglycérides. Il induit enfin un effet vasodilatateur dans le système artériel.

Les OPC ont, quant à eux, de très fortes propriétés anti-oxydantes leur permettant de ralentir ou même de renverser les dommages de l'athérosclérose. Ils agissent aussi sur l´insuffisance veineuse qui provoque la formation de varices. Ils atténuent en effet l'inflammation des veines et la douleur qui en résulte, tout en favorisant également la vasodilatation. Sans faire disparaître les varices existantes, les OPC les soulagent néanmoins et peuvent aussi, évidemment, en prévenir l'apparition.

Concernant le cancer, on sait aujourd´hui que le resvératrol empêche la formation de cellules cancéreuses, arrête la prolifération des cellules malignes et agit comme un anti-inflammatoire. Cet antioxydant a aussi comme effet d'inhiber l'action de la protéine NK-kappa B, qui protège les cellules cancéreuses contre les thérapies visant à les détruire comme, par exemple, la chimiothérapie.

Enfin, le resvératrol se transformant au cours du transit intestinal en un composé dont la structure est similaire à celles des oestrogènes, il diminue l´incidence des cancers du sein ou de la prostate. Ce métabolisation spécifique du resvératrol permet, en outre, d´éviter les risques d´ostéoporose et de dépression au moment de la ménopause !

L´action du resvératrol s´étend à d´autres pathologies.Son efficacité a ainsi été montrée dans des la lutte contre l´extension du tissu fibreux qui suit l´infarctus du myocarde , dans le traitement de la grippe , et même dans le traitement de certaines maladies neurodégénératives .

 

veines,menopause,cancer,antioxydant,cholesterol,coeurPagnier.jpg

Écrit par Vitamines dans Phytonutriments | Tags : veines, menopause, cancer, antioxydant, cholesterol, coeur |  Facebook

Curcumine biodisponible

CA30_biocurcumax_curcumine.jpg

 

 

Le curcuma (curcuma longa) est une épice utilisée pour la préparation du curry. Utilisé depuis des millénaires par toutes les médecines, on a récemment isolé dans les rhizomes du curcuma, des actifs appelés curcuminoïdes aux propriétés antioxydantes très puissantes et anticancéreux comme l´attestent de nombreuses parutions scientifiques.

Les recherches sur les propriétés anti-cancéreuses du curcuma viendrait du fait que la curcumine inhibe la production de cytokines (molécules qui déclenchent les processus inflammatoires au niveau cellulaire) ces recherches démontrent qu´une réaction inflammatoire est souvent à l´origine de la formation et de la croissance d´une tumeur cancéreuse. Dans la lutte et la prévention du cancer par la méthode nutritionnelle, le curcuma est indiqué principalement pour les cancers suivants : Cancer du côlon très liés aux processus inflammatoires, le curcuma inhibe la cyclo-oxygénase 2 et la 5-lipo-oxygénase, deux enzymes qui interviennent dans les processus inflammatoires.

Cancer de la peau (mélanome malin), en bloquant un signal du facteur de croissance épidermique. Cancer de l´estomac causé par la présence de la bactérie helicobacter pylori, responsable d´ulcères gastriques en bloquant le NF-kappa B induit par l´augmentation des cytokines. L´ensemble des études cliniques faites sur la curcumine extraite du curcuma longa, démontre qu´elle peut inhiber le cancer à toutes les étapes de son développement : initiation, promotion et progression.

Du fait de ces propriétés anti-inflammatoires, la curcumine extrait du curcuma est recommandé pour les personnes qui souffrent des rhumatismes. Cette enzyme s´est montrée aussi très concluante dans les cancers suivants : cancer du poumon, cancer du sein, cancer de la prostate.

La curcumine pourrait aussi être efficace dans la prévention et le traitement de la maladie d´Alzheimer. Des études ont en effet montré qu´elle pouvait se lier à la protéine bêta-amyloïde, empêchant ainsi la formation des plaques séniles. Des recherches ont mis en évidence que l´ajout de pipérine extraite du poivre noir (piper nigrum) permet une bien meilleure assimilation par l´organisme de la curcumine. L´association d´enzymes végétales, est également conseillée pour parfaire son assimilation.

 

cerveau,antioxydant,anticancereux,cancer,anti-inflammatoire,rhumatismesPagnier.jpg