20/03/2015

Rhodiola rosea

 0263.png

 

 

La Rhodiola rosea est une plante vivace qui pousse sur les sols sablonneux, rocheux, froids et secs des pentes sibériennes. Son utilisation médicinale remonte au médecin grec Dioscorides (77 avant JC). La tradition lui attribue le pouvoir d’accroître l’endurance, la longévité, la vigueur sexuelle et les capacités cognitives.

Les premières études scientifiques russes et scandinaves validant ces applications ont commencé dans les années 1960. On considère depuis la Rhodiola rosea comme l’un des tout premiers adaptogènes (substances accroissant de manière générale et non spécifique la résistance de l’organisme aux divers stress qui l’affectent) au même titre que le ginseng, l’éleuthérocoque et l’ashwaganda.

¤ Asthénie et dépression : les chercheurs soviétiques ont étudié à plusieurs reprises les effets psychostimulants de la Rhodiola rosea. L’un de ces essais a permis d’observer une atténuation des symptômes dans 64% des cas

¤ Endurance : Rhodiola rosea permet d’accroître la résistance à l’effort et de réduire la durée du temps de récupération après un exercice intense

¤ Stress : d’après une étude arménienne récente (2000) portant sur 56 médecins soumis à de longues heures de travail nocturne, 170 mg quotidiens de Rhodiola pendant deux semaines améliorent significativement les performances cognitives (mémoire, calcul mental, concentration, perception visuelle et auditive) malgré le stress et la fatigue. Dans une étude russe portant sur des étudiants en période d’examens, 100 mg par jour pendant 20 jours ont amélioré significativement le bien être et la forme physique tout en réduisant la fatigue. Les étudiants ont obtenu de meilleures notes mais les performances cognitives auraient été davantage améliorées par une dose supérieure. Une étude en double aveugle (2003) conclut qu’en situation de stress et de fatigue, la Rhodiola accroît significativement la capacité de travail intellectuel des sujets traités. Il a été démontré que la Rhodiola rosea permet de réduire la concentration de différents métabolites induits par le stress dans l’organisme, notamment la CRF (Corticotropin Releasing Factor) qui accroît la fatigue mentale et trouble la fonction sexuelle.

¤ La Rhodiola fait revenir les règles chez 60% des femmes victimes d’aménorrhée et améliore significativement leur fertilité (étude russe sur 40 femmes)

¤ La Rhodiola améliore la fonction sexuelle chez 70% des hommes souffrant de dysfonction érectile ou d’éjaculation précoce (étude russe sur 35 cas). En Sibérie, la Rhodiola est conseillée à la fois à ceux qui souffrent de troubles sexuels et à ceux qui n’en souffrant pas désirent simplement améliorer leurs performances… Il est d’ailleurs de tradition d’y offrir un bouquet de Rhodiola rosea aux jeunes mariés juste avant leurs nuits de noces.

¤ La Rhodiola augmente les effets des médicaments anti-tumoraux et réduit leurs effets indésirables (études animales et étude humaine préliminaire) Attention : seuls des extraits standardisés de Rhodiola rosea ont été utilisés dans les études validant son efficacité. Un bon extrait, tel que celui que nous proposons, doit contenir 3% de rosavine et environ 1% de salidrosides. On évitera de prendre la Rhodiola le soir car celle-ci pourrait perturber le sommeil et on utilisera son bon sens pour adapter le dosage en cas d’utilisation conjointe d’autres stimulants.

 

sexualite,stress,endurance,depression,tonus,amenorrheePagnier.jpg

Écrit par Vitamines dans Adaptogènes | Tags : sexualite, stress, endurance, depression, tonus, amenorrhee |  Facebook

23/01/2015

Super Ashwagandha

  

0582.png

 

La racine d’Ashwaganda (Withania somnifera) est un des toniques et des fortifiants les plus estimés de la médecine ayurvédique. C’est aussi un adaptogène renommé qui combat le stress tout en favorisant apprentissage et mémorisation.

L’Ashwaganda nourrit et renforce les réserves de l’organisme. Elle est utilisée traditionnellement dans les troubles du vieillissement, l’insomnie (elle contient les alcaloïdes somnine et somniferine), l’impuissance et la fatigue intellectuelle.

Selon des études récentes : L’Ashwaganda a un effet relaxant et antispasmogène sur les muscles intestinaux, utérins et bronchiques ainsi que sur les parois des vaisseaux.

L’Ashwaganda a une activité antioxydante spécifique : les withanolides accroissent les niveaux de superoxyde dismutase (SOD) et de glutathion peroxydase, les deux principaux antioxydants endogènes, dans le cortex frontal et le corpus striatum.

L’Ashwaganda a un effet inhibiteur sur la péroxydation des lipides.

L’administration d’Ashwaganda pendant 21 jours a permis de réverser les dommages cérébraux provoqués (sur des modèles animaux) par la colchicine, une neurotoxine puissante.

La withaferine A (un des alcaloïdes de l’Ashwaganda) est utile dans le traitement de l’inflammation et de l’arthrite, sans aucun effet secondaire. Ses effets analgésiques, antipyrétiques, anti inflammatoires et anti fatigue sont supérieurs à ceux de l’hydrocortisone.

L’Ashwaganda a amélioré les états de nervosité, d’anxiété, de fatigue mentale et d’autres paramètres biologiques de manière significative.

 

adaptogene,stress,memoire,sommeil,antioxydantPagnier.jpg

 

Écrit par Vitamines dans Ayurveda | Tags : adaptogene, stress, memoire, sommeil, antioxydant |  Facebook