17/11/2014

Schizandra sinensis


0155.png

 

 

La baie rouge de Schizandra sinensis, une plante originaire du nord de la Chine, combine de manière peu usuelle les cinq saveurs d’où son nom chinois wu-wei-zi (fruit aux cinq saveurs).

¤ Le Schizandra nourrit les reins : il stimule l’activité des corticosurrénales et permet de lutter avec efficacité contre la fatigue chronique en stimulant la production d’énergie à sa source. Il peut être utilisé pendant des périodes prolongées sans effet secondaire.

Le fruit de Schizandra sinensis appartient à la catégorie des toniques astringents. Il est utilisé pour accroître la résistance et l’endurance physique, intellectuelle et sexuelle, mais aussi pour traiter certains troubles respiratoires et digestifs. C’est un adaptogène qui accroît la capacité de l’organisme à résister au stress.

¤ Des scientifiques japonais ont montré que deux lignanes du Schizandra (la schizandrine et la gomisine) ont des effets hépato-protecteurs puissants, y compris contre des composés aussi toxiques que le tétrachlorure de carbone. Des études chinoises montrent une action hépatoprotectrice lors d’hépatites virales et sous l’influence de l’alcool.

¤ En Russie, le Schizandra est utilisé pour traiter la fatigue et améliorer l’acuité visuelles. Des rapports anecdotiques évoquent aussi des effets aphrodisiaques et nootropiques qui contribuent beaucoup à la réputation du Schizandra.

 

reins,stress,foie,adaptogene,endurance,sexualitePagnier.jpg 

Écrit par Vitamines dans Phytothérapie | Tags : reins, stress, foie, adaptogene, endurance, sexualite |  Facebook

Les commentaires sont fermés.