29/08/2014

Ginseng

0068.png

 

Le Radix Panax ginseng pousse essentiellement en Asie orientale. Sa racine est utilisée traditionnellement pour renforcer l’énergie, fortifier les défenses naturelles, augmenter les performances physiques et intellectuelles et, globalement, pour venir en renfort des organismes fatigués et permettre de surmonter plus facilement les périodes de stress.

La médecine orientale traditionnelle utilise le ginseng depuis des siècles pour reconstituer et restaurer les réserves de l’organisme ainsi que pour soutenir la santé sexuelle. D’ailleurs, son nom latin « Panax » signifie « panacée ».

Du point de vue occidental, le ginseng coréen, tout comme le schisandra, fait partie des plantes dites « adaptogènes » et non « stimulantes ». Il accroît donc de manière générale et non spécifique la résistance générale de l’organisme face aux divers stress (physiques, chimiques ou biologiques) et situations stressantes qui l’affectent.

La prise de ginseng aide ainsi le corps à s’adapter à une vie moderne active, en renforçant sa résistance générale et en augmentant ses capacités physiques, mentales et cognitives.

En régulant certains organes (notamment l’axe hypothalamo-hypophysaire et les surrénales) et de multiples fonctions physiologiques – sans stimuler à l’excès ni freiner les fonctions normales –, il procure un effet général tonifiant, sans effet rebond. Il possède notamment des effets bénéfiques au niveau du système nerveux central, du fonctionnement neuroendocrinien, du métabolisme des glucides et des lipides, des systèmes immunitaire et cardio-vasculaire.

Le Radix Panax ginseng C.A. Meyer est le seul ginseng inscrit à la pharmacopée. Ses mécanismes d’action sont loin d’être totalement élucidés, mais ses effets thérapeutiques sont attribués à ses principes actifs, les ginsénosides. Ils agissent par différents mécanismes d’action et l’on pense que chaque ginsénoside pourrait avoir ses propres effets spécifiques selon les tissus où ils s’exercent. Le contenu en ginsénosides du ginseng peut varier selon l’espèce, l’âge de la plante, la partie utilisée, la méthode de conservation, la saison de la cueillette et la méthode d’extraction.

Une forte concentration garantie en ginsénosides

On compte à ce jour plus d’une quarantaine de ginsénosides actifs. Cette nouvelle standardisation, très concentrée en ginsénosides (30 %) permet une action plus large et plus complète :


• La littérature scientifique a mis en évidence son activité anti-inflammatoire et antioxydante, plus particulièrement au niveau du cerveau, et attribue ces propriétés aux bactéries intestinales qui permettent l’absorption des ginsénosides dans le sang et la lymphe, puis leur transport vers les tissus. Les chercheurs ont conclu que des pathologies comme la maladie d’Alzheimer, causée avant tout par la mort cellulaire entraînée par une inflammation chronique et un stress oxydant, pourraient être contrôlées par des doses adaptées et non toxiques de certains ginsénosides.


• D’ailleurs, un certain nombre d’études ont montré que les ginsénosides peuvent moduler les neurotransmissions dans le cerveau en agissant sur la libération et la réabsorption de l’acétylcholine et le nombre de sites d’absorption de la choline, en particulier dans l’hippocampe et le cortex. Les ginsénosides agissent donc au niveau du fonctionnement de la mémoire et de l’apprentissage et certains d’entre eux peuvent même être classifiés parmi les substances nootropiques.


• La prise de cet extrait permet également d’accroître la production de monoxyde d’azote (oxyde nitrique) par l’organisme. Cet effet vasodilatateur, outre les bienfaits qu’il apporte sur le plan cardio-vasculaire, permet aussi de contrecarrer certains dysfonctionnements érectiles, comme l’a démontré une étude réalisée en Corée par l’université d’Ulsan.


• Certains ginsénosides ont aussi démontré leur capacité à améliorer la sensibilité des cellules à l’insuline, un paramètre important chez tous les diabétiques (ou prédiabétiques).


• D’autre part, la prise de Radix Panax ginseng permet une meilleure modulation du système immunitaire, en augmentant la phagocytose, l’activité des NK (Natural Killer) ainsi que la production d’interféron.


• D’autres études, réalisées en 2007 par la faculté des sciences de Hong Kong, ont rapporté une activité antitumorale et anti-angiogenèse des ginsénosides. L’angiogenèse est liée à de nombreuses conditions pathologiques, y compris la progression des tumeurs et les dysfonctionnements cardio-vasculaires.
La prise de cet extrait de Panax ginseng, très concentré en ginsénosides, agit donc sur de multiples paramètres de bien-être et de santé globale. Il est donc conseillé d’effectuer, plusieurs fois par an, des prises régulières de trois semaines à un mois, à raison de deux à quatre gélules par jour.

 

je commande.jpg

 

panier.jpg

Écrit par Vitamines dans Adaptogènes | Tags : adaptogène, stress, fatigue |  Facebook

24/08/2014

Natural Estrogen

0100.png

 

 

Cette formulation, entièrement renouvelée pour tenir compte d'avancées importantes de la recherche, contient de nouveaux extraits de plantes aptes à soulager les symptômes de la ménopause en agissant sur le métabolisme et l'équilibre des œstrogènes. 

¤ L'extrait de gattilier (Vitex agnus castus) est un équilibrant hormonal. Stimulant la sécrétion de l'hormone lutéinisante (LH), il s'oppose à la libération d'hormone folliculostimulante (FSH) et permet d'augmenter le taux de progestérone en équilibrant le rapport œstrogène/progestérone. C'est une aide précieuse contre les bouffées de chaleur. 

¤ L'Estro G100™ est un mélange breveté d'extraits naturels d'herbes coréennes : l'angélique, le Phlomus (sok-dan) (réputé pour le confort physique qu'il apporte) et le Cynanchum (keon-jo-rong) ingrédient traditionnel du système nerveux et régulateur du sommeil. Une étude clinique vient de mesurer les effets de l'Estro G100™ sur les symptômes de la ménopause par mesure de l'index de Kupperman (KMI) qui évalue l'ensemble des désordres chez la femme durant cette période : une amélioration très significative, de plus de 50 %, a été constatée. 

¤ Le Lifenol™ est un nouvel extrait de houblon obtenu à partir des cônes des feuilles et doté d'un fort pouvoir phyto-œstrogénique. Son action est rapportée à sa teneur élevée et standardisée en prenylflavonoïdes. Deux études cliniques utilisant l'index de Kupperman ont démontré sa forte efficacité sur les symptômes de la ménopause dès 6 à 8 semaines de supplémentation. 

¤ HMR Lignan™ est un extrait d'épicéa de Norvège standardisé en 7-hydroxymatairesinol. C'est un précurseur des entérolactones qui miment les œstrogènes lorsque ceux-ci fluctuent, pendant la période climatérique. Ils aident aussi, de manière démontrée, à prévenir le cancer du sein et l'ostéoporose. 

¤ La vitamine D3 joue un rôle capital dans la préservation du métabolisme osseux qui est particulièrement affecté par la ménopause.

vitamines.gifpanier.jpg